Trucs de maman

[Maternité] Cinq choses à savoir sur le bola de grossesse

24 janvier 2019

Bonjour à tous !

Le bola de grossesse, c’est un peu l’accessoire incontournable de la femme enceinte, le cadeau que l’on reçoit, voire que l’on se fait, dès que la bonne nouvelle est officielle. Mon bola à moi, c’est le modèle Joy de chez Ilado Paris. Je l’ai choisi toute seule, il correspond parfaitement à mes goûts et je ne me lasse pas de le porter autour du cou.

Il existe des dizaines de modèles de bola, pour tous les goûts et tous les budgets. C’est pourquoi je ne vais pas vous faire un article sur comment choisir son bola de grossesse, car le choix est trop personnel. J’ai décidé plutôt de vous apprendre cinq choses à propos de ces longs colliers qui tintent, cinq choses que vous connaissiez déjà peut-être, ou peut-être pas :

  1. Une tradition venue du Mexique et d’Indonésie.

Portés par les femmes enceinte depuis des millénaires, ces médaillons sont surtout connus pour leurs effets bénéfiques dans le renforcement du lien pré-natal. En effet, à sa naissance, l’enfant reconnaîtra le doux son du bola qu’il a entendu pendant des mois alors qu’il était dans le ventre de sa mère.

2. Le son est important

Il y a autant de sons que de bolas différents ! Selon le type de grelots qu’il contient, le bola délivrera un son plus ou moins soutenue, plus ou moins aigu, etc. Avant de choisir votre compagnon de grossesse, il est donc important de prêter attention au son qu’il propose. Je suis complètement accro au son du mien, très léger et doux, discret mais présent. Quoi qu’il en soit, le bola n’a pas vocation a être agité vigoureusement, mais plutôt à être roulé délicatement sur votre ventre. Il existe d’ailleurs des façons de le faire rouler, des rituels que vous pouvez mettre en place si vous en avez l’envie et le temps.

3. Pour appeler les anges

Le bola est parfois surnommé « grelot des anges ». En effet, dans les légendes mayas, on raconte que le tintement du bola servait à appeler les anges gardiens. Aussi, le bijou avait un rôle important de protection de la mère et du nouveau-né.

4. Il est utile même après l’accouchement

Ce n’est pas très répandu chez nous mais dans ne nombreuses cultures, quand l’enfant est né, on coud le bola à l’intérieur de son doudou. Ainsi, il continue à être bercé et apaisé par son doux tintement. Inutile de préciser qu’il faut réaliser une couture extrêmement solide pour que la sécurité soit assurée !

5. Il existe des versions bracelets

Si l’idée de porter un si long collier autour de votre cou vous dérange, ou si vous trouvez que ça fait trop « femme enceinte », vous pouvez opter pour la version bracelet. Il est vrai qu’il m’est arrivé quelques fois de coincer mon collier dans la fermeture éclair de ma veste, et même de le faire tremper dans mon mug de tisane parce que je m’étais penchée sans faire attention… Pour autant, je n’en changerai pour rien  au monde !

Et vous, vous avez porté un bola pendant votre grossesse ?

Vous aimerez aussi

0 Commentaires

Répondre